Comment comprendre les signes du zodiaque ?

Que ce soit clair entre nous, je ne vais pas t’apprendre à interpréter les signes du zodiaque en te donnant des listes toute faite. 

En vérité ? Les signes ne sont que des territoires. 

Lève la tête, contemple ce ciel nocturne et étoilé. 

Y vois-tu seulement la trace d’un zodiaque ou d’un signe ? 

Non. 

Dans le ciel, il n’y a que deux choses : Des astres errants que sont les planètesDes astres fixes que sont les étoiles En Inde, les micro-constellations (nakshatra) sont les demeures des étoiles. 
En occident, les signes sont les demeures des planètes. 

Juxtaposez le zodiaque indien et babylonien et vous obtenez l’astrologie indienne telle qu’on la pratiquait au VIe siècle de notre ère … 

et telle qu’on la pratique aujourd’hui encore en inde. 

Je ne t’enseignerai pas les attributs d’un signe, car un territoire vide n’a aucun attribut, sinon celui d’être vide. 

On juge un état à son dirigeant, à sa culture, à sa politique et à ses moeurs. 

Il en est de même pour les signes. 

Si tu veux vraiment comprendre les signes et passer à un stade de compréhension supérieure : focalise-toi sur trois choses : Les planètes La polarité et les élémentsLa lumière 
Reprenons depuis le début : 

1) Les planètes 

Nous l’avons vu, chaque signe est un territoire. 
Chaque territoire est une propriété, une demeure d’une planète particulière. 

Ainsi, la première chose à connaître, c’est le lieu de maîtrise des planètes. 

Mars est chez lui en Bélier et en Scorpion : ainsi il est dit maître du Bélier et du Scorpion. 

Pour comprendre un signe, il est indispensable de comprendre la planète qui la régit. 

C’est pourquoi il faut comprendre ce que Mars signifie pour saisir l’essence des signes. 

Comment faire ? 

C’est simple, tu vas voir.

Lève la tête et regarde le ciel. 

Regarde Mars, cette grosse étoile un peu rougeâtre. 

Que t’apprend-t-elle ? 

A quoi le rouge te fait-il penser ? 

A la tendresse et la mélancolie ? Non. 

A l’imaginaire et la sensibilité ? Non plus. 

À la passion et à la volonté d’entreprendre ses rêves ? 

Ah ! Tu viens de comprendre l’énergie de Mars. 

Par conséquent, tu viens de saisir en esprit l’essence de ses territoires. 

Oui mais Jordan, Mars a deux territoires, c’est trop compliqué, je retourne à l’astrologie moderne !

Que nenni cher ami ! 

C’est qu’il ne suffit pas de comprendre la planète, ce n’est là qu’une première étape. 

Il convient maintenant d’étudier la polarité du signe et tu vas voir, c’est très simple !

2. La polarité et les éléments

Chaque signe a une tendance féminine ou masculine. 

C’est ce que l’on nomme diurne (masculin) ou nocturne (féminin). 

La polarité diurne-nocturne alterne à chaque signe. 

Ainsi, le Bélier est diurne, le Taureau nocturne, les Gémeaux diurne, le Cancer nocturne, etc. 

Facile non ? 

Il suffit juste d’apprendre l’ordre des signes ! 

Et comme je sais que tu veux tout comprendre, je vais te dire deux mots sur la polarité. 

Comment on distingue si tel signe est diurne ou nocturne ? 

C’est en fonction des éléments attribués au signe. 

Si tu préfères un exemple : le Bélier est un signe de Feu, il est donc diurne. 

Le Taureau est un signe de Terre, il est donc nocturne. 

Les Gémeaux est un signe d’air, il est diurne. 

Le Cancer est un signe d’eau, il est nocturne. 

D’après l’alchimie : 

Est dit diurne ce qui s’élève (feu et air). 
Est dit nocturne ce qui tend à tomber (eau et terre). 

Facile à saisir non ?

Si c’est nouveau pour toi, ne t’inquiète pas. 
Ça viendra au fur et à mesure !

Pour résumer, la différence entre le Bélier et le Scorpion, c’est quoi ? 

« Moi, moi, moi ! dis-tu levant la main »

– Oui … 

«  Le bélier est diurne et le Scorpion nocturne parce que le bélier est un signe de feu et le Scorpion un signe d’eau » 

– Très prometteur, tu seras bientôt astrologue. » 

(Ici s’arrête cet extrait de fiction incroyablement réussi). 

Et donc, l’énergie de Mars en Bélier sera dirigé vers le dehors tandis que celle du Scorpion vers le dedans. 

Car les signes diurnes ont un référentiel externe (extraversion) tandis que les signes nocturnes  un référentiel interne (introversion). 

Ainsi, avec ma Lune, mon Ascendant et mon Soleil en Eau, vous pensez bien que je suis volontiers un ours dans sa grotte (mais un ours sociable quand on s’approche de lui car l’eau s’adapte à son contenant). 

« ça y est, il parle encore de lui. 

– Je ne peux pas m’en empêcher …

– Apprends-moi la suite tout de suite fifrelin.

– A tes ordres ! » 

(Le prix Goncourt l’année prochaine)

Maintenant, passons à la troisième et dernière étape. 

3) La lumière 

Je vais faire court. 

Le zodiaque est la respiration de la lumière dans l’année.

Au début d’une saison, la lumière est particulière, c’est soit l’équinoxe soit le solstice. 

C’est ce que l’on nomme un signe cardinal. 

A la fin de la saison, la lumière est dite changeante, elle s’adapte et semble anticiper la saison à venir. 

C’est ce que l’on nomme un signe mutable. 

Entre les deux, la lumière est stable, c’est le coeur de la saison. 

C’est ce que l’on nomme un signe fixe. 

Ainsi, le Bélier est attribué au début du printemps. 

C’est l’équinoxe de printemps, le début de la vie matérialisée. 

C’est donc un signe cardinal, qui impulse et fait avancer les choses. 

A l’inverse, le Scorpion est en plein coeur de l’automne. 

C’est un signe fixe où l’énergie est stable et maîtrisée. 

On voit donc que le Bélier et le Scorpion, même s’ils ont le même dispositeur, Mars, sont bien deux signes très différents qui utilisent l’énergie de Mars de deux façons particulières. 

Le Bélier, c’est comme si Mars était à la salle de sport, en train de suer sous sa barre de 150 kg et qu’il disait : ENCOOOOORE UUUUNNNNE 

Le Scorpion, c’est comme si Mars était devant un feu de cheminée, en train d’explorer son intérieur, à la façon d’un alchimiste. 

Voilà, tu as la méthode pour comprendre les signes. 

Maintenant, je compte sur toi pour utiliser cette méthode et comprendre de manière intuitive comment on interprète un signe. 

S’Il te plaît, n’apprends pas de liste par coeur. 

C’est juste un frein à ta pratique de l’astrologie. 

À la semaine prochaine, 

Jordan 

 

2 réflexions sur “Comment comprendre les signes du zodiaque ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *