Astrologie indienne, hindoue ou védique ?

L’expression astrologie « védique » est utilisée depuis les années 80 en Californie. Jamais les Indiens n’ont nommé leur astrologie de la sorte. Ils l’appelaient simplement Jyotish ou astrologie hindoue.

Quand on emploie le terme « védique », on se réfère à une époque. L’âge védique (IIe millénaire av. J-C, VIe siècle av.J-C) où a été composé les textes classiques que sont les Védas. Dans ces corpus de textes, nous retrouvons l’Atharva Veda. Il y est fait mention de pratiques rituelles et d’agissement particuliers durant des périodes spécifiques en lien avec la lune et le soleil. Même s’il y a une étude du ciel et une adaptation du comportement des hommes en fonction de la configuration céleste, ce n’est pas de l’astrologie à proprement parlé. Il n’y a ni prédiction ni thème natal.

Historiquement, le premier texte purement astrologique remonte au IVe siècle de notre ère. La tradition orale étant très présente dans la culture antique de l’Inde, il est évident que les Indiens n’ont pas attendu que les pratiques soient codifiés avant de les expérimenter. Sans parler du fait qu’il faut d’abord expérimenter pour codifier.

Ainsi, dans l’Atharva Véda, nous retrouvons l’essence de l’astrologie. Des auteurs comme Varahamihira et Parasara codifie l’astrologie à notre ère.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *